Nom vernaculaire : Anthaxie de l’achillée.
Nom scientifique : Anthaxia millefolii.
Taille : Jusqu’à 5 millimètres.
Couleur(s) : Vert avec des reflets métalliques.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Pollen. La larve se nourrit du bois de diverses espèces d’arbres.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : En France, l’anthaxie de l’achillée n’est représentée que par la sous-espèce « Anthaxia millefolii subsp. polychloros ». Elle peut être confondue avec l’anthaxie brillante mais deux détails permettent de les différencier : l’anthaxie de l’achillée ne possède pas de dimorphisme sexuel (chez l’anthaxie brillante, le mâle est entièrement vert et la femelle a le pronontum et la tête rouges). L’autre détail est la forme générale du corps qui est plus allongée chez l’anthaxie de l’achillée que chez l’anthaxie brillante.

Nom vernaculaire : Anthaxie hongroise.
Nom scientifique : Anthaxia hungarica.
Taille : Jusqu’a 15 millimètres.
Couleur(s) : Vert aux reflets métallisés. La femelle a les flancs du pronotum et la tête rouge cuivré.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La larve se nourrit du bois mort des chênes.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Les adultes de cette espèce butinent généralement les fleurs jaunes ou blanches.

 

Nom vernaculaire : Bupreste hémorroïdal.
Nom scientifique : Buprestis haemorrhoidalis.
Taille : Jusqu’à 2 centimètres.
Couleur(s) : Noir brillant avec des taches jaunes sur la face.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Pollen. La larve se nourrit du bois de divers conifères.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Cette espèce se différencie des autres buprestidae noirs par la présence de taches sur sa face ainsi que ses élytres striés.

Nom vernaculaire : Cétoine cuivrée, cétoine verte.
Nom scientifique : Potosia cuprea.
Taille :
Couleur(s) :  Vert métallique avec des reflets orange sur la carapace.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Bien que cette espèce soit très rare en Normandie, elle ne bénéficie pas de statut de protection. Elle peut être confondue avec la cétoine dorée.

Nom vernaculaire : Cétoine grise.
Nom scientifique : Oxythyrea funesta.
Taille : Jusqu’à 3 centimètres.
Couleur(s) : gris foncé avec des taches blanches.
Chant/Cri : Aucun
Période de reproduction :
Régime alimentaire :
Statut de protection : Aucun
Informations complémentaires : Son nom scientifique « funesta » vient de sa couleur gris foncé (les couleurs foncées étant portées lors des cérémonies funèbres). En vieillissant, cette cétoine peut perdre ses taches blanches.

Nom vernaculaire : Cétoine hérissée, cétoine velue.
Nom scientifique : Tropinota hirta.
Taille : Jusqu’à 13 millimètres.
Couleur(s) : Noir tacheté de blanc crème, avec des poils également blanc crème.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Polyphage.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Cette petite cétoine se reconnaît facilement à sa pilosité. L’espèce la plus proche morphologiquement est la cétoine grise mais il est facile de les différencier : la cétoine hérissée est plus petite, plus velue et moins tachetée que la cétoine grise.

Nom vernaculaire : Chrysomèle américaine, chrysomèle du romarin.
Nom scientifique : Chrysolina americana.
Taille : Jusqu’à 8 millimètres.
Couleur(s) : Vert avec des bandes violettes sur les élytres, tout le corps est irisé de reflets métalliques. La larve est ivoirée avec des zones gris taupe. la tête et les pâtes sont noires.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Cette espèce se nourrit exclusivement de lamiacées avec une préférence pour le romarin.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : C’est l’une des espèces les plus spectaculaires des chrysomelidae. Son exosquelette est iridescent ce qui contribue à en faire un des coléoptères les plus remarquables de la région.

Nom vernaculaire :, Clairon commun, trichode des ruches.
Nom scientifique : Trichodes alvearius.
Taille : Jusqu’à 17 millimètres.
Couleur(s) : Adulte noir avec trois bandes rouges reliées entre elles sur les élytres. Larve rosée à rouge avec la tête et la nuque noires.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Phytophage (chasse occasionnellement d’autres coléoptères). La larve se nourrit de larves d’hyménoptères.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Ce coléoptère est assez similaire au clairon des abeilles (qui appartient au même genre). La différence se fait au niveau des élytres : chez le clairon des abeilles, les bandes rouges les traversent entièrement alors que chez le clairon commun, les bandes rouges sont interrompues à la séparation des élytres.

Nom vernaculaire : Crache-sang, Timarque, Chrysomèle noire.
Nom scientifique : Timarcha tenebricosa.
Taille :
Couleur(s) : Noir.
Chant/Cri : Aucun.
Période de reproduction :
Régime alimentaire : La larve se nourrit exclusivement de gaillets.
Statut de protection : Aucun mais semble tout de même en régression.
Informations complémentaires : Son nom de « crache-sang » vient de l’hémolymphe qu‘il sécrète par la bouche.

Nom vernaculaire : criocère à douze points.
Nom scientifique : Crioceris duodecimpunctata.
Taille : Jusqu’à un centimètre.
Couleur(s) : Tête et thorax couleur rouille, antennes et yeux noirs, Elytres orange ornés de douze taches noires, pattes rouge corail et noir. Larve jaune paille avec la tête et les pattes noires.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : L’espèce parasite les asperges (aussi bien les cultivars que les espèces sauvages).
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : L’espèce ressemble beaucoup au criocère du lis mais ce dernier n’a aucune tache sur les élytres et ses pattes sont entièrement noires.

 

Nom vernaculaire : Cryptocéphale à corselet rugueux.
Nom scientifique : Cryptocephalus rugicollis.
Taille : Jusqu’à 5 millimètres.
Couleur(s) : Noir avec les élytres jaune orangé ornés de taches noires de formes variables. Une bande, également noire, sépare les élytres.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire :
Statut de protection : Aucun
Informations complémentaires : Beaucoup de cryptocéphales ressemblent à cette espèce. Le plus proche est le cryptocéphale marginé. Deux détails permettent de les différencier : le mâle du cryptocéphale marginé est entièrement bleu alors que celui du cryptocéphale à corselet rugueux est de la même couleur que sa femelle. L’autre détail de différenciation est la bande séparant les élytres : elle est plus large chez le cryptocéphale marginé que chez le cryptocéphale à corselet rugueux.

Nom vernaculaire : Cryptocéphale à six taches.
Nom scientifique : Cryptocephalus sexmaculatus.
Taille : Jusqu’à 8 millimètres.
Couleur(s) : Noir avec les élytres orange marqués de six taches noires.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire :
Statut de protection :Aucun.
Informations complémentaires : Il peut être confondu avec le cryptocéphale à deux taches. La différence se fait au niveau du nombre et de la talle des taches : quatre taches (deux grandes et deux petites) pour le cryptocéphale à deux taches et six petites taches pour le cryptocéphale à six taches.

Noms vernaculaires : grand capricorne, capricorne du chêne.
Nom scientifique : Cerambyx Cerdo.
Taille : jusqu’à 12 centimètres.
Couleur(s) : entièrement noir sauf l’extrémité des élytres qui sont brun-rouge.
Chant cri : Aucun.
Période de reproduction : de juin à août.
Régime alimentaire : la larve se nourrit de bois mort.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (quasi menacé sur liste européenne et vulnérable sur liste mondiale).
Informations complémentaires : il s’agit du plus grand des cerambycidae présents sur le pourtour méditerranéen.

Nom vernaculaire : Lepture à deux taches.
Nom scientifique : Nustera distigma.
Taille : Jusqu’à 17 millimètres.
Couleur(s) : Corps noir, élytres rouges avec deux taches et l’extrémité noires, pattes rouge et noir.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Pollen. La larve se nourrit de bois de chêne.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Cette lepture se reconnaît à ses élytres. Les taches noires, présentes sur les élytres, peuvent être de taille plus ou moins importante.

Nom vernaculaire : Monochame de l’olivier.
Nom scientifique : Monochamus galloprovincialis.
Taille : Jusqu’à 35 millimètres.
Couleur(s) : Carapace gris foncé avec des taches plus claires sur les élytres, Pattes et antennes noires (ces dernières sont annelées de blanc).
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : C’est un insecte xylophage.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Ce longicorne semble devenir de plus en plus rare probablement à cause du gros bois mort en régression. Il peut être porteur du nématode du pin, un vers parasite de ce dernier.