Nom vernaculaire : Chiffre, nacré niobé
Nom scientifique : Argynnis niobe
Taille : Jusqu’à 40 millimètres.
Couleur(s) : Corps brun. Tête orange. Ailes orange avec divers motifs noirs et une grosse tache brune sur chaque aile près du corps. Le revers des ailes antérieures est identique à face dorsale mais on note une zone plus pâle sur les apex. Chenille noire et orange (selon l’individu, le orange peut être plus ou moins présent).
Chant/Cri : Aucun
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de violettes.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Le chiffre peut être confondu avec le moyen nacré. Il s’en distingue par son revers de couleur plus pâle. Le chiffre a la particularité de pondre ses œufs en hauteur contrairement à la plupart des autres espèces qui pondent sur leurs plante-hôtes.

Nom vernaculaire : demi-deuil, échiquier, échiquier commun, arge galathée.
Nom scientifique : Melanargia galathea.
Taille : jusqu’à 5 centimètres.
Couleur(s) : papillon au corps noir sur le dessus et blanc sur le dessous. Les ailes présentent un damier noir et blanc. Sur le revers des ailes, les parties noires sont remplacées par du gris-clair entouré de noir. La chenille est verte avec des rayures longitudinales claires, des poils blancs et la tête beige.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire: nectar. La chenille se nourrit de diverses graminées.
Statut de protection : Aucun
Informations complémentaires : son nom d’échiquier vient du damier noir et blanc que l’on voit sur ses ailes.

Nom vernaculaire : Fadet commun, proscris
Nom scientifique : Coenonympha pamphilus
Taille : Jusqu’à 17 millimètres.
Couleur(s) : Papillon : corps brun, partie supérieure des ailes orange bordée de brun et ornée d’une ocelle noire sur l’apex de l’aile antérieure. Revers des ailes postérieures brun. Chenille verte avec deux « cornes » couleur cuivre au niveau de la queue.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de graminées.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Ce petit papillon de la famille des satyrinae a la particularité, à l’instar du souci, de voler sur plusieurs générations.

Nom vernaculaire : Fadet des garrigues, palémon, doré.
Nom scientifique : Coenonympha dorus.
Taille : Jusqu’à 2 centimètres.
Couleur(s) : Partie supérieure des ailes bronze bordée de brun avec une ocelle brune à l’apex.
Partie inférieure des ailes : orange avec une ocelle noire et deux marges cendrées à l’extrémité pour les ailes antérieures. Les ailes postérieures sont gris taupe avec une marge orangée et une tache jaune abricot au niveau de laquelle se trouvent cinq ocelles noires.
Chenille vert olive avec des bandes longitudinales jaune pastel.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de graminées.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Ce petit nymphalidae se reconnaît principalement à ses cinq ocelles présentes sur le revers des ailes postérieures. On peut l’observer de juin à mi-août.

Nom vernaculaire : Grande tortue, nymphale de l’orme
Nom scientifique : Nymphalis polychloros
Taille : Jusqu’à 45 millimètres.
Couleur(s) : Partie supérieure des ailes roux tacheté et bordé de noir avec des lunules bleu foncé sur les bordures. Les ailes postérieures virent au gris perle sur les bords abdominaux. Partie inférieure des ailes marron grisâtre plus ou moins sombre. Chenille gris foncé avec des bandes latérales. Les épines sont roux ferrugineux.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de diverses espèces d’arbres.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure) et protégée en Ile-de-France.
Informations complémentaires : Cette espèce peut être confondue avec la petite tortue mais les motifs des ailes peuvent les différencier. La petite tortue a une grosse tache noire sur les ailes antérieures alors qu’elle est absente chez la grande tortue. De plus, chez la petite tortue, les tache bordant les ailes sont plus grandes et de couleur claire. Enfin, sur les ailes antérieures de la petite tortue, on peut voir une tache blanche au niveau de l’apex que l’on ne retrouve pas chez la grande tortue.

Nom vernaculaire : Mélitée des scabieuses, mélitée de la lancéolée, damier parthénie.
Nom scientifique : Melitaea parthenoides.
Taille : Jusqu’à 37 millimètres.
Couleur(s) : Brun avec les ailes tachetées d’orange et bordées de blanc. Le revers des ailes
antérieures comporte plus de taches blanches. La chenille est noire tachetée de blanc avec des
excroissances jaunes sur toute la longueur du corps.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de plantain lancéolé, de plantain
intermédiaire et de plantain des Alpes.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : La mélitée des scabieuses fait partie des quelques
papillons dont la chenille hiverne en groupe. En France, elle est absente dans le
Pas-de-Calais, en Île-de-France et en Corse.

Nom vernaculaire : Mélitée du plantain, déesse à ceinturons.
Nom scientifique : Melitaea cinxia.
Taille : Jusqu’à 38 millimètres.
Couleur(s) : Papillon : partie supérieure des ailes jaune orangé bordé, nervuré et ornementé de marron et avec les bords extrême blancs. Revers des ailes jaune orangé tacheté de noir et bordé de blanc et noir. L’apex est beige pour les ailes antérieures et blanc tacheté de noir avec deux bandes jaune orangé pour les ailes postérieures. Chenille noire avec la tête rouge.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Divers plantains, véroniques et centaurées.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure) et protégée en Ile-de-France.
Informations complémentaires : La mélitée du plantain est représentée sur un timbre de l’île de Jersey. Contrairement à ce que son nom indique, sa chenille ne se nourrit pas uniquement de plantains.
Comme de nombreux papillons de France, elle est en régression. Les diminutions constatées sont attribuées à l’abus d’utilisation de pesticides.

Nom vernaculaire : Mélitée orangée, Damier orangé, Diane.
Nom scientifique : Melitaea didyma.
Taille : Jusqu’à 37 millimètres.
Couleur(s) : Papillon mâle : corps brun avec des taches abdominales et un collier orange, tête et antennes noires, partie supérieure des ailes orange, tachetée de noir et bordée également de noir. Sur cette bordure, on trouve une ligne de pointillés blancs. Revers des ailes blanc tacheté de noir avec deux bandes orange pour les ailes postérieures et orange bordé de blanc sur les bords extrêmes le tout tacheté de noir pour les ailes antérieures. Papillon femelle : comme le mâle mais avec les ailes antérieures plus ternes sur la partie supérieure. Chenille blanche avec des lignes en pointillés orange. Chrysalide blanche tacheté de noir et de bronze plus ou moins marqué.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de divers linaires, plantains, digitales, véroniques et valérianes.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure) et protégée en Ile-de-France.
Informations complémentaires : Il existe un risque de confusion entre cette espèce et la mélitée du bouillon-blanc. Le différence entre les deux espèces se fait par la couleur des ailes. Chez la méritée du bouillon-blance, le orange est plus terne.

Nom vernaculaire : myrtil.
Nom scientifique : Maniola jurtina.
Taille : jusqu’à 4,3 centimètres pour le mâle et 4,7 centimètres pour la femelle.
Couleur(s) : la chenille est de couleur vert-pomme avec des poils blancs. Le papillon mâle a le corps et les ailes marron avec, sur l’extrémité de ces dernières, un point blanc entouré de noir. Le papillon femelle présente, en plus, une tache de couleur fauve à l’extrémité des ailes.
Chant/cri : Aucun.
Régime alimentaire : nectar pour le papillon. La chenille se nourrit de diverses graminées.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : il s’agit d’un papillon aux couleurs très discrètes contrairement au flambé ou au citron de Provence.

Nom vernaculaire : Nacré de la ronce, daphné, nacré lilacé, nacré lilas grande violette.
Nom scientifique : Brenthis daphne.
Taille : Jusqu’à 5 centimètres.
Couleur(s) : Orange avec des taches noires sur les ailes. Le revers de ces dernières est taché de jaune blanchâtre et de brun grisâtre. La chenille est marron clair avec de larges lignes blanches et des pointes orange.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. Les plantes hôtes sont la ronce commune, le framboisier et diverses espèces de violettes.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Les couleurs du papillon et de la chenille rendent l’espèce facilement identifiable. De plus, avec ses couleurs, le papillon est visible de loin.

Nom vernaculaire : Ocellé rubané, tityre.
Nom scientifique : Pyronia bathseba.
Taille : Jusqu’à 4 centimètres.
Couleur(s) : Papillon : Partie supérieure des ailes orange devenant brunes de leur moitié jusqu’au corps, ornées d’ocelles noires, et bordées de brun. Partie inférieure des ailes identique au niveau des ailes antérieures. Pour les ailes postérieures, elles sont brun pâle chez le mâle et brun foncé chez la femelle. Elles sont ornées, chez les deux sexes d’un alignement d’ocelles noires et d’une bande blanche avec une excroissance entre la deuxième et troisième ocelle. La chenille peut présenter deux couleurs différentes : vert ou gris taupe.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit exclusivement de brachypodes des bois.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : L’ocellé rubané se distingue des autres nymphalidae par la présence d’une bande blanche au revers de l’aile postérieure.

Nom vernaculaire : Sylvain azuré, camille
Nom scientifique : Limenitis reducta
Taille : Jusqu’à 50 millimètres (en envergure).
Couleur(s) : Corps et partie supérieure des ailes noirs avec des reflets bleu métallisé. La partie supérieure des ailes est barrée d’une bande médiane blanche et bordée de taches noires. Sur la partie inférieure des ailes, le noir est remplacé par du brun-roux.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de divers chèvrefeuilles.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Le sylvain azuré ressemble au petit sylvain. On peut les différencier à la couleur de la partie inférieure des ailes : blanc et marron clair chez le sylvain azuré alors que chez le petit sylvain, le marron clair et remplacé par du orange foncé.

Nom vernaculaire : Tircis, argus des bois, égérie.
Nom scientifique : Pararge aegeria.
Taille :
Couleur(s) : Papillon brun clair tacheté de jaune orangé et orné d’une ocelle noire à l’extrémité des ailes antérieures. Trois autres ocelles noires sont alignées en bas des ailes postérieures. Le revers des ailes est sensiblement identiques hormis les ailes antérieures qui sont brunes à cuivrées sans taches. Chenille vert jaunâtre.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille se nourrit de diveres graminées.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Le tircis peut être confondu avec le satyre. La différence se fait au niveau des ailes. Chez le tircis, le brun est plus présent que le jaune orangé alors que chez le satyre, c’est l’inverse.

Nom vernaculaire : Vulcain.
Nom scientifique : Vanessa atalanta.
Taille : Jusqu’à 64 centimètres d’envergure.
Couleur(s) : Papillon brun avec uns bande courbée orange et des taches blanches sur les ailes antérieures ainsi qu’une frange orange sur les ailes postérieures. Chenille noire avec des taches orange noirâtre sur les flancs et des taches gris anisé sur le ventre.
Chant/Cri : Aucun.
Régime alimentaire : Nectar. La chenille de nourrit d’orties dioïques, de petites orties et de pariétaires.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Ce papillon ressembla assez à la belle-dame mais on peut facilement différemcier les deux espèce (la partie orange des ailes est nettement plus importante chez la belle-dame que chez le vulcain). Autre astuce facilitant son identification : son comportement (on le voit souvent sur les chemins occupé à prendre le soleil).