Nom vernaculaire : Bondrée apivore.
Nom scientifique : Pernis apivorus.
Taille : Jusqu’à 60 centimètres.
Couleur(s) : Partie supérieure du corps brune, partie inférieure du corps blanche striée de brun-noir. Oeil jaune avec l’iris noir, bec noir et pattes jaune-paille. L’œuf est de couleur bistre au niveau de la base et devient jaune blé au niveau de l’extrémité. Il est entierement tacheté de brun roux.
Chant/Cri : Cliquez ici
Régime alimentaire : Insectivore.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : Ce rapace est très similaire à la buse variable. On peut les différencier en vol à la tête. Celle de la bondrée apivore est moins rentrée dans les épaules que celle de la buse variable. Son nom vient du fait que le rapace se nourrit surtout d’abeilles et d’autres hyménoptères.

Nom vernaculaire : Buse variable.
Nom scientifique : Buteo buteo.
Taille : Jusqu’à 58 centimètres.
Couleur(s) : Gris taupe avec les pattes jaunes et la partie inférieure des rémiges et de la queue beige vanille. Les oeufs sont blancs tachetés de gris taupe.
Chant/Cri : Cliquez ici.
Régime alimentaire : Carnivore.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure).
Informations complémentaires : La buse variable est souvent confondue avec la bondrée apivore. Mais on peut les différencier en vol : la bondrée apivore a le cou et les ailes plus longs que la buse variable. Une autre différence entre ces deux rapaces tient à leur mode de vie : la buse variable est sédentaire alors que la bondrée apivore est une espèce migratrice présente dans la région seulement en été (le reste du temps, elle niche en Afrique).

Nom vernaculaire : Circaète Jean-le-Blanc.
Nom scientifique : Circaetus gallicus.
Taille : Jusqu’à 70 centimètres.
Couleur(s) : Partie supérieure du corps brune, gorge brune, partie inférieure du corps blanche parsemée de brun. Œil jaune et bec noir.
Chant/Cri : Cliquez ici
Régime alimentaire : Serpents.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure à menacée en Alsace).
Informations complémentaires : Le circaète Jean-le-Blanc est une espèce migratrice. C’est probablement un des seuls Accipitridae à pouvoir pratiquer le vol stationnaire.

Nom vernaculaire : Percnoptère d’Égypte, Percnoptère, vautour d’Égypte.
Nom scientifique : Neophron percnopterus.
Taille : Jusqu’à 78 centimètres.
Couleur(s) : Blanc avec la face et le bec jaunes (ce dernier peut avoir l’extrémité noire) et les rémiges noires. L’oeuf est blanc tacheté de brun et de gris rose.
Chant/Cri : Cliquez ici
Régime alimentaire : Charognard. Mange aussi des œufs.
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (en danger à en danger critique).
Informations complémentaires : Ce vautour migrateur est présent en Provence dans le Verdon (un couple y est régulièrement observé) et dans le Luberon. Il a la particularité d’utiliser des pierres pour casser les œufs qu’il mange.

Nom vernaculaire : Vautour fauve, griffon.
Nom scientifique : Gyps fulvus.
Taille : Jusqu’à 120 centimètres.
Couleur(s) : Beige avec les rémiges brunes, le bec noir, la tête et le cou blancs. L’œuf est blanc.
Chant/Cri : Cliquez ici
Régime alimentaire : Charognard
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure à vulnérable).
Informations complémentaires : À l’instar du vautour moine et du percnoptère d’Egypte, le vautour fauve à été réintroduit dans de nombreux sites français. En Provence, cette réintroduction a lieu dans le Verdon.

Nom vernaculaire : Vautour moine.
Nom scientifique : Aegypius monachus.
Taille : Jusqu’à 110 centimètres.
Couleur(s) : Brun foncé. Les œufs sont gris beige tachetés de brun et de gris orangé.
Chant/Cri : Cliquez ici
Régime alimentaire : Charognard
Statut de protection : Espèce sur liste rouge (préoccupation mineure à en danger critique).
Informations complémentaires : Il s’agit, avec le vautour fauve, de l’espèce de vautour la plus répandue dans le Verdon. Les deux espèces se ressemblent mais le vautour moine est plus grand et plus sombre que le vautour fauve.