Noms vernaculaires : arbre à perruques, barbe de Jupiter, fustet, sumac fustet, fustot, coquecigrue.
Nom scientifique : Cotinus coccygria (également appelé Rhus cotinus).
Taille : Jusqu’à 5 mètres.
Feuillage : feuilles en partie arrondies, de taille moyenne.
Couleur : vert foncé ou pourpre, allant du jaune au rouge en automne.
Floraison : été.
Inflorescence : En panicule.
Couleur : vert-gris, rouge, pourpre.
Fruit : minuscules baies aplaties.
Couleur : Jaune grisâtre virant sur du foncé.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Il s’agit d’un arbre souvent utilisé dans l’ornement des jardins pour son feuillage automnal et ses fleurs. Comme la plupart des sumacs dont il fait partie de la famille, sa sève est irritante.

Noms vernaculaires : pistachier lentisque, lentisque, arbre au mastic.
Nom scientifique : Pistacia lentiscus.
Taille : jusqu’à 3 mètres.
Feuillage : Les feuilles sont composées de 4 à 10 folioles paripennées.
Couleur : vert franc pouvant virer au rouge.
Floraison : fin du printemps.
Inflorescence : En racème.
Couleur : cinq étamines rougeâtres.
Fruit : drupe.
Couleur : rouge à rosé. Peut prendre des teintes blanches ou noires.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : il s’agit, avec le pistachier térébinthe, de la seule espèce sauvage dans la région provençale. Il est sujet à la galle du pistachier. On l’appelle aussi arbre au mastic car sa sève est utilisée dans la fabrication d’une gomme à l’odeur prononcée qui, dans l’antiquité, servait de chewing-gum. Il existe de nombreuses autres utilisations du lentisque (pâtisserie, médecine dentaire, ébénisterie…).

Noms vernaculaires : Pistachier térébinthe, térébinthe, térébenthine.
Nom scientifique : Pistacia terebinthus.
Taille : Jusqu’à 5 mètres.
Feuillage : Grandes feuilles composée de 7 à 11 folioles pennées.
Couleur : Vert (peut être aussi rouge).
Floraison : fin printemps.
Inflorescence : En panicule.
Couleur : Jaunâtre.
Fruit : drupes.
Couleur : Rouge (immature) à brun (à maturité).
Statut de protection : Espèce protégée en Aquitaine.
Informations complémentaires : Le pistachier térébinthe se différencie du pistachier lentisque par des feuilles et des drupes plus grosses, un feuilla caduc ainsi que sa galle ressemblant à une cosse de fève. On l’utilise en cuisine pour parfumer des plats. Comme son nom l’indique, c’est de la sève de cet arbre qu’on obtenait, autrefois, la térébenthine.

Noms vernaculaires : Sumac de Virginie, sumac amarante, sumac à queue de renard.
Nom scientifique : Rhus typhina.
Taille : Jusqu’à 7 mètres.
Feuillage : Grandes feuilles pouvant comporter jusqu’à 31 folioles finement dentelées. Chez la variété « laciniata », les folioles sont plus fines et très découpées.
Couleur : Vert acide. En automne, il prend des tons allant du jaune au rouge en passant par de l’orange.
Floraison : En été.
Inflorescence : En panicule.
Couleur : Verdâtre.
Fruit : Drupe.
Couleur : Rouge.
Statut de protection : Aucun.
Informations complémentaires : Contrairement au sumac des corroyeurs, le sumac de Virginie n’est pas originaire de la région mais de Virginie, comme son nom l’indique. On le trouve dans les jardins où il est utilisé pour l’ornement, ce qui peut être une des causes de sa prolifération. Dans certaines régions, les feuilles sont utilisées pour le tanin. Ses fruits sont occasionnellement utilisés pour la confection d’une limonade. En médecine, il est utilisé pour ses propriétés diurétiques, antispasmodiques, vulnéraires et pour soigner les épistaxis.

Noms vernaculaires : sumac des corroyeurs, corroyère, sumac des voyageurs.
Nom scientifique : rhus coriaria.
Taille : jusqu’à 4 mètres.
Feuillage : grandes feuilles duveteuses, composées de 7 à 15 folioles dentées.
Couleur : vert moyen. En automne, le feuillage prend des couleurs très variées (rouge-orangé, rose-saumon, jaune…).
Floraison : de juin à août.
Inflorescence :  en panicules.
Couleur : jaunâtre.
Fruit : drupes.
Couleur : cramoisie.
Statut de protection : Espèce protégée en Poitou-Charente.
Informations complémentaires : le sumac des corroyeurs est un arbuste utilisé au Moyen-Orient dans plusieurs domaines. Ses drupes remplacent les câpres ou sont broyées pour en faire une épice. Les feuilles et l’écorce sont utilisées pour le tannage du cuir.